Bettes à carde

  • Au Québec, la bette à carde est récoltée de la mi-juin à la mi-octobre.
  • Choisir de belles feuilles non flétries avec une tige ferme, sans défaut ou taches brunes.
  • La bette à carde, selon la variété, présente différentes couleurs de tige : rouge, verte, jaune ou blanche. Plus la couleur est vive, plus le goût est sucré.
  • Les feuilles d’un jeune plant de bette à carde, plus claires et plus petites, peuvent remplacer la laitue ou les bébés épinards en salade ou dans un sandwich.
  • Pour les feuilles récoltées plus tardivement en saison, il est préférable d’en retirer la tige.
  • Plutôt polyvalente, la bette se déguste aussi bien crue que cuite.

PRÉPARATION

  • Laver soigneusement les feuilles, car on y retrouve souvent sable et terre.
  • Séparer le vert des côtes (tige) avec un couteau. Tout est utilisé dans la feuille. mais préparé séparément.
  • Éliminer les plus grosses nervures, comme pour les épinards.
    Couper les côtes (tiges) en deux sur la longueur afin d’éviter creux et bosses lors de l’épluchage.
  • Tirer avec le couteau les bandes de fibres. 
    Pour les plus grosses tiges, casser et tirer les fibres comme pour la rhubarbe.
  • Rincer les feuilles et les côtes épluchées à l’eau fraîche.
    Éponger

CONSERVATION OPTIMALE

  • Retirer les feuilles des tiges et les conserver séparément dans un sac de plastique perforé différent. En effet, les côtes se conservent plus longtemps séparées des feuilles.
  • Laver et sécher les feuilles et avant de les mettre dans un sac perforé (ou un contenant hermétique légèrement entrouvert) au réfrigérateur. Les feuilles peuvent se conserver jusqu’à 5 jours.

CONGÉLATION

  • Feuilles : Les feuilles se congèlent bien après avoir été blanchies 2 minutes, puis refroidies.
  • Côtes ou tiges : La congélation n’est pas recommandée, car les côtes acquièrent une texture peu agréable.

RECETTES

Crue

  • Feuilles : Fraîches, elles sont délicieuses dans un sandwich ou comme garniture pour les plats de pâtes et les pizzas.
  • Côtes ou tiges : Cette partie s’apprête comme le céleri et peut se déguster en salade avec une feuille récoltée jeune.

Cuite

  • Feuilles : Cette partie s’apprête comme des épinards. Les cuire à la vapeur ou les sauter à la poêle. Elles s’incorporent bien dans plusieurs plats : omelette, gratin, quiche, risottos ou orzo.
  • Côtes ou tiges : Cette partie s’apprête comme des asperges. Elles s’incorporent bien dans une soupe. C’est aussi possible de les faire rôtir au four.

Source
https://ici.radio-canada.ca/mordu
https://sauvetabouffe.org/

Consentement aux fichiers témoins (cookies)

Ce site internet fait usage de cookies pour son bon fonctionnement et pour analyser votre interaction avec lui, dans le but de vous offrir une expérience personnalisée et améliorée. Nous n'utiliserons des cookies que si vous donnez votre consentement en cliquant sur "Tout accepter". Vous avez également la possibilité de gérer vos préférences en matière de cookies en accédant aux paramètres via le bouton "Personnaliser".

Personnalisation des fichiers témoins (cookies)

Nécessaires (obligatoire)
Analytiques
Publicitaires
Autres
Rechercher